La voiture autonome est-elle pour demain ?

Les voitures électriques commencent à faire leurs preuves depuis ces cinq dernières années. Après avoir fait l’objet de quelques idées reçues pendant une durée plus ou moins longue, elles ont finalement trouvé sa place sur le marché. Ce qui n’est pas pour autant le cas des voitures autonomes qui restent encore un sujet de débats à l’heure actuelle. Les idées se divergent quant à son principe et son déploiement. Une divergence qui a d’ailleurs conduit à la question de savoir si la voiture autonome serait vraiment le véhicule du demain.

Véhicule autonome, c’est quoi au juste ?

Avant de donner votre avis sur la voiture autonome, il vous est d’abord conseillé de prendre le temps de bien la comprendre davantage. Tout simplement, un véhicule autonome est une voiture sans conducteur. Il peut dans ce sens se déplacer dans le trafic, sur les routes ou les autoroutes sans la nécessité d’avoir un conducteur au volant. Il s’agit entre autres d’une invention qui révolutionnera l’industrie de l’automobile. Autrement dit, cette dernière est sur le point de connaître sa cinquième révolution grâce au véhicule autonome. Son fonctionnement reste relativement simple. Il peut rouler tout seul en raison des capteurs numériques qui y sont installés. En détectant les autres voitures, les passagers et les autres éléments qu’il peut rencontrer dans la circulation, il ajuste sa vitesse, ses freins, etc. Effectivement, ce nouveau modèle de voiture est capable d’anticiper les obstacles et de lire les panneaux de signalisation.

Voiture autonome et voiture semi-autonome, une différence à déceler

Pour l’heure, aucune voiture 100 % autonome ne circule pas encore sur la voie publique. Par contre, on commence à y voir circuler des modèles de voiture semi-autonome. Pour information, 5 niveaux sont développés et travaillés afin de les rendre intégralement autonomes. Le premier est celui qui alerte le conducteur en cas de franchissement de ligne ou de vitesse. Le second peut réaliser seul les manœuvres ponctuelles. Le troisième peut prendre le contrôle en cas d’urgence. Tandis que le quatrième peut réagir seul même sans conducteur à bord. Le cinquième vous permet quant à lui de dire définitivement adieu au volant, aux pédales, etc. Certes, à ce cinquième niveau, la voiture peut rouler librement sans l’assistance du conducteur.

Le véhicule autonome sera-t-il sur les routes pour bientôt ?

Le développement de la voiture autonome est déjà en route. Sa mise en circulation n’est toutefois prévue que pour 2035, voire 2040. Vous vous demandez certainement pourquoi attendre si longtemps alors que le niveau 5 répond déjà en grande partie aux critères d’un véhicule autonome. Pour permettre à une voiture de rouler toute seule, tout doit être parfait. D’autant plus que des vies sont en jeu. D’ailleurs, les spécialistes ont avoué que plusieurs obstacles restent encore à franchir avant de venir au bout de l’expérience.

Comment faire pour mettre sa voiture à la casse ?
Comment connaitre le solde de points de son permis de conduire ?